• Cabine de bronzage : On se lance ou pas ?

    Pour arborer fièrement un teint hâlé en hiver comme en été, nombreuses sont celles qui se font bronzer la peau dans une cabine de bronzage. Les instituts de beauté qui disposent d'un tel équipement ne manquent pas en France. À quelques dizaines d'euros, on peut avoir rapidement une belle peau bronzée sans avoir à passer toute la journée à la plage. D'ailleurs, c'est une pratique de plus en plus adoptée même par la gent masculine. Des scientifiques ont, cependant, alerté les adeptes d'une telle pratique en raison d'un risque élevé de cancer.

    Pourquoi bronze-t-on ?

    cabine de bronzage

    L'utilisation de cabine de bronzage augmente les risques de cancer de la peau

    Avant d'aller plus loin, parlons un peu des mécanismes de bronzage au niveau de la peau. En réalité, sous l'effet des UV du soleil, l'épiderme déclenche un système de protection afin de protéger l'ADN de nos cellules.

    D'une part, il y a les kératinocytes qui se multiplient afin d'empêcher ces rayons de traverser la barrière cutanée. Et d'autre part, les mélanocytes synthétisent des mélanines qui se chargeront d'absorber les rayons de soleil. Ces dernières sont des pigments à l'origine de la couleur de la peau. Plus elles sont nombreuses, plus notre carnation naturelle est foncée. Les peaux très claires sont incapables de produire des mélanines ; c'est pourquoi elles sont plus sujettes aux coups de soleil.

    En d'autres termes, le bronzage est un signe que notre peau est en danger. Si nous persistons à rester sous le soleil alors que notre peau commence à bronzer, celle-ci peut finir par se brûler. La capacité de la peau à résister aux agressions des UV est différente d'un sujet à un autre. C'est ce que l'on appelle « capital solaire » ou temps d'exposition maximal au soleil.

    Quels sont les effets d'une cabine de bronzage ?

    La cabine de bronzage est, en fait, un dispositif capable d'émettre des rayons UV à la manière de ceux du soleil. En s'exposant à ces rayons, la peau déclenche le même mécanisme de bronzage. Les kératinocytes se multiplient et les mélanocytes produisent des mélanines. Nous obtenons alors une belle peau hâlée en quelques dizaines de minutes.

    Contrairement au soleil qui émet ses rayons UV à des milliards de kilomètres, les UV produits par ce matériel sont positionnés très près de la peau. Or, ceux-ci sont particulièrement forts. Les cellules protectrices de la peau peuvent finir, à un moment donné, par ne plus avoir la capacité d'assurer leurs rôles. Les risques de brûlures et de dommages cutanés seront alors élevés. L'atteinte des cellules entraîne pourtant le développement d'un cancer.

    Faudra-t-il arrêter de se bronzer dans une cabine de bronzage ?

    Quelques pays ont interdit l'usage de ce matériel du fait de l'accroissement incessant du taux de mortalité par cancer. Parmi ceux-là, il y a l'Australie, l'Iran et le Brésil. Selon un journal britannique, près de 160 000 cas de cancer de la peau liés à l'usage de cabine sont diagnostiqués tous les ans au Royaume-Uni. Ce chiffre risque de croître de 10 % environ dans les 15 prochaines années. Des chercheurs australiens ont donné l'alerte : 10 millions de cas pourront être évités, si l'on interdit l'utilisation des cabines de bronzage en Europe et Amérique du Nord.

    Les résultats d'un sondage britannique ont révélé que près de 75 % des professionnels de la santé et dermatologues recommandent de ne pas utiliser ce matériel. Apprenons à apprécier la couleur naturelle de notre peau, pour rester belle et en bonne santé.

    Share Button

    Categories: Non classé